Comment réaliser un audit si  ?

Les entreprises et les organisations disposent d’un système d’information (SI) qui permet la collecte, le stockage, le traitement et la diffusion de données internes. Cet outil représente un véritable levier d’innovation et de croissance. Souvent, il importe de faire des audits du système d’information pour apprécier son état et l’optimiser. Voici les différentes étapes pour y parvenir.

Pourquoi faire un audit SI ?

Le système d’information d’une entreprise est l’ensemble des ressources matérielles, logicielles et humaines qui permettent aux différents acteurs de mieux communiquer. Il est nécessaire de faire un audit de ce système pour :

Anticiper les pertes de données

Un audit si fait l’analyse du fonctionnement et de la gestion de votre système d’information. Il permet ainsi d’anticiper les pertes de données. Une telle analyse doit être réalisée lorsque l’entreprise se porte bien. Généralement, quand elle intervient dans une situation critique de l’organisation, elle est moins efficace et prend plus l’allure d’un constat. Optez alors pour l’audit SI comme un moyen de prévention. Ainsi, vous parviendrez à identifier les limites de votre système d’information et éviter des attaques d’éventuels pirates informatiques. Avec des audits fréquents, vous serez à l’abri des pannes et vous mettrez en place des méthodes de dépannage efficaces.

Améliorer la sécurité du SI

Il est primordial de veiller à la sécurité du système d’information afin d’être en règle vis-à-vis des lois et réglementations en vigueur. En vérité, ce dernier comporte des données assez sensibles de votre personnel, de vos clients et partenaires. Faire un audit vous permet d’améliorer le niveau de sécurité de votre système informatique tout en garantissant l’intégrité de votre réseau. Ce qui améliore votre image auprès de vos partenaires.

Actualiser

L’audit SI est un véritable outil de décision. Il permet de connaître le mode de fonctionnement du système d’information de votre entreprise et sert à l’adapter à vos objectifs. Les résultats vous aident à faire des changements qualitatifs au sein de votre entreprise pour répondre aux exigences du marché. Un audit est le lieu d’identification d’outils innovants qui permettront à votre entreprise d’accroître sa productivité.

Renforcer votre réseau

L’audit SI permet de faire un état des lieux de votre réseau professionnel et de sa pertinence. Vous parvenez alors à définir le poids de chaque partenaire et client. Les résultats d’un audit SI vous permettront alors de définir une nouvelle politique de réseautage. Vous pouvez aussi en user pour renforcer l’action de vos partenaires en leur attribuant de nouveaux rôles.

Comment réaliser un audit si ?

Les différentes étapes d’un audit SI

L’audit du système d’information se déroule en trois phases, à savoir : la phase préparatoire, l’exécution et la restitution. Au cours de ces différentes phases, l’auditeur suit des étapes précises pour avoir des résultats concluants.

La définition du cadre de l’audit

Pendant la phase préparatoire, il est important de définir le cadre de l’audit SI. Il s’agit de signifier à l’auditeur professionnel, les besoins de votre entreprise. À cet effet, des réunions ou des entretiens sont organisés avec les responsables à divers niveaux chargés de la gestion du système d’information. Ceux-ci vont établir un bilan des utilisations qu’ils font de cet outil central et de sa gestion. Ils évoqueront ensuite les problèmes auxquels l’entreprise fait face.

L’analyse du système d’information

Après la phase préparatoire, l’auditeur passe à l’exécution de l’audit SI. C’est le moment de procéder à l’analyse du réseau et des différentes configurations informatiques de l’entreprise. À cette étape, on mesure les vulnérabilités de l’infrastructure et système à travers des tests. L’auditeur procède à des essais d’intrusion pour apprécier l’état de votre SI. Il réalise dans les moindres détails l’analyse des écarts entre le bilan de gestion proposé par les responsables et la réalité.

La réalisation des tests

À la suite de l’analyse du système d’information, il est nécessaire de faire un ensemble de tests pour étudier son état. Dans cette optique, le professionnel réalise :

  • Un test de sécurité : qui permet d’apprécier le niveau de sécurité du système ;

  • Une simulation de panne : pour voir la vulnérabilité informatique ;

  • Une tentative d’intrusion : pour mesurer l’accessibilité du système aux pirates ;

  • Un test de charge : pour apprécier la réactivité et l’évolutivité de votre SI.

Ce sont des essais qui permettent de scruter en profondeur les différents problèmes auxquels sont exposés les systèmes d’informations. Cela permet à l’auditeur de proposer des axes d’amélioration objectifs et efficaces.

La rédaction d’un rapport d’audit

Un audit réussi se concrétise par un rapport qui fait le point des analyses, résume les constats et propose des solutions concrètes. En effet, l’auditeur doit présenter un document qui rappelle le cadre de l’audit et les méthodes de collecte des informations. Ce dernier doit présenter les différents problèmes décelés et leurs causes. Ce rapport fera ensuite des propositions de solutions pour renforcer le système d’information. Un auditeur professionnel et aguerri pourra élaborer un ensemble de projets (cahier de charge à l’appui) dont la mise en oeuvre facilite la résolution des problèmes. Il doit définir les impacts financiers et humains de ces projets afin de permettre à l’entreprise de choisir l’option qui lui convient.

En définitive, un audit SI se déroule en trois phases dont la préparation, l’exécution et la restitution. Celles-ci permettent de déceler les faiblesses du système d’information et de proposer des mesures appropriées pour son évolution.